Cette semaine j'ai lu...

/ 16 févr. 2013 /


Dans ce Glamour, un article m'a bien plu. 
Il est titré: "Halte à la tyrannie du MIX'N'MATCH".
Les branchés et autres fashionistas y sont d'ailleurs taxés de souffrir de "mixite aigüe", tant le phénomène semble se répandre et prendre de l'ampleur. La question posée par Alice Augustin la rédactrice de l'article, est de savoir si à force de vouloir mélanger les codes, les couleurs et les styles, le risque n'est pas à terme de s'embrouiller complètement et ainsi de se retrouver à côté de la plaque quoi... genre effet "Deschiens" assuré.


La reine incontestable du MIX'N'MATCH reste (selon moi en tout cas) Solange Knowles. Elle mélange à la perfection les imprimés (rayures+ pois) ou les couleurs (vert+ bleu+ blanc+ noir).
Il est vrai que dans le paysage "bloguesque et/ou modesque", celui ou celle qui ne mixe pas dans le but de "matcher" fait office d'extra-terrestre et certains sont tentés de lui demander si il/elle était parti(e) en séminaire au Tibet ou en pèlerinage à Compostelle, par exemple...


Le MIX'N'MATCH qui sévit maintenant depuis quelques saisons, est né du défilé PRADA P/E 2011. L'association des bananes/rayure/fleurs aurait pût ne pas trouver son public, mais bien au contraire, c'est une tendance que visiblement, on n'est pas prêts à mettre au placard.
C'est à celui ou celle qui arrivera à faire les associations les plus dingues, les plus osées voire les plus improbables! Tout le monde mixe allègrement, mais peu nombreux sont ceux qui réussissent vraiment à tirer leur épingle du jeu... On a pû assister à de gros cassages de gueules sur la toile... (non je ne balance pas, ça peut arriver...;-)

I am Khatu
Khatu, blogueuse made in Boston: un exemple assez réussit de MIX'N'MATCH.
Pour ma part, je ne suis pas encore passée à l'acte et je ne sais pas si je me lancerais un jour. J'aime bien cette tendance, d'autant plus que généralement, il n'y a pas vraiment besoin d'insister longtemps pour que je cède (enfin faut voir quand même... ya "tendance" et "tendance"!). 
Mais pour le coup, le MNM n'est pas encore passé par moi...

Whitney Port
 Quelques conseils pour ne pas se louper:
Ce qu'il faut retenir en priorité, c'est que "normalement" pour bien mixer les imprimés, il est préférable de garder une couleur dominante que l'on retrouve en haut, en bas, voire aux pieds. Cela vous évitera la faute de goût. Pourtant, certains mix d'imprimés défient cette règle et marchent à merveille... Dieu sait pourquoi...
Bon dans l'article, cette tendance était également ramenée à la base même et aux origines même du style vestimentaire que l'on adopte comme une marque d'appartenance à un "groupe". 
"Tribu=look identitaire". De nos jours, les frontières du styles s'abolissent, on a tout pris et mis dans un shaker pour voir ce que ça donnait. On a donné naissance à des monstres stylistiques! Les Rangers côtoient maintenant sans pudeur les cols Claudine et les surplus militaires s'acoquinent massivement aux mocassins à glands voire aux escarpins vertigineux... 
Ya plus de saisons ma pov'dame...ya plus d'saisons...




1 commentaires:

{ xoxo Kellz* } on: 18 février 2013 à 22:34 a dit…

gorgeeeeeeeeee xxxx

www.islandchic77.com

Enregistrer un commentaire

C'est gentil de laisser un petit commentaire! J'apprécie... Merci beaucoup.

Allez viens!

 
Copyright © 2012 Tribute To The Style, All rights reserved
Powered by Blogger